Vols sur chantier, que faire pour les éviter ?

Thursday
17
December
2020

Qu’est ce qui se passe ?

1,5 milliard d’euros par an.

Vous avez surement déjà lu ce chiffre. C’est ce que représente les pertes engendrées par le vol de matériel dans la profession du BTP. Mais comment en est-on arrivé là ?

De nuit ou même en plein jour, les voleurs arrivent habillés en compagnons dans des camions. Certains réseaux sont très organisés et capables de faire disparaitre une grue entière en une nuit ou même un camion toupie en plein jour. Ils utilisent pour leurs vols des engins précédemment volés ailleurs d’où leur capacité à lever les engins et les placer sur des remorques extrêmement rapidement, sans que rien ne paraisse anormal vu d’un œil extérieur.

Face à cette sur-enchère de moyens, il ne s’agit malheureusement plus de rendre le vol sur chantier impossible, mais plutôt de rendre votre chantier plus difficile à voler qu’un autre, avec un butin plus incertain, nous y reviendrons.


Les étapes pour éviter les vols sur chantier

L’organisation du chantier en lui-même (sécurisation des lieux)

Vol sur Chantier TEQTRACK

Je vous présente Pablo, le voleur, il passe à côté de votre chantier. Depuis la route, il voit vos machines et repère vos matières premières. Pas d’enceinte à forcer, rien ne l’empêche d’y accéder donc pas besoin de véhicule spécial. Du pain béni pour Pablo ! 

Devinez quoi, il ne va pas chercher plus loin, vous êtes sa prochaine cible !
Alors comment pourriez-vous freiner Pablo ? 


Créez un enceinte autour du chantier

Il faut délimiter les bordures de votre chantier. Le rendre moins visible de l’extérieur permettra de limiter les vols sur vos chantiers. Pour cela, vous pouvez utiliser du grillage amovible ou des clôtures de chantier.
Y apposer la mention “site sécurisé” peut être dissuasif.


Limitez et sécurisez les entrées du chantier

Une entrée ou deux maximum. 
Pour que les vols soient difficiles, il faut qu’il soit peu accessible. Moins vous avez d’entrées, plus vous pouvez les sécuriser et ainsi éviter les vols sur votre chantier
Fermez-les avec de grandes barrières robustes gardées par une (ou plusieurs) chaînes.


Barrez la route des entrées

Pour rendre l’intrusion, et donc le vol encore plus laborieux, vous pouvez rajouter des blocs de béton devant l’entrée. Ils devront donc être placés chaque soir avec un tractopelle.
Ainsi, aucun véhicule ne peut pénétrer sur le chantier à moins d’avoir les capacités de déplacer ces blocs.


Sécurisez les zones de stockage

Toujours dans l’idée de rendre l’effraction plus longue et difficile, sécuriser les zones où vous stockez le matériel peut être efficace, tout stocker dans un conteneur fermé à clef.
D’ailleurs, le rangement, nous y venons :


Ranger et gérer ses stocks de matière première

À présent, Pablo ne peut plus facilement voir ce qui se trame sur votre chantier, ni ce qui y est stocké. Cependant, avec un drone, il a repéré une cargaison entière de ciment, plusieurs engins de nouvelle génération, un compresseur et de l'électroportatif éparpillé. Un beau butin en somme. 

Comme dit l’adage, à cœur vaillant rien d’impossible.

Malgré toutes vos défenses et sécurisations, si le jeu en vaut la chandelle, Pablo s’organisera pour affréter des engins à l’opération. Vos palissades ne tiendront pas, vos blocs de bétons seront soulevés et je ne parle pas de la serrure de votre conteneur ou baraque de chantier.

L’enjeu est donc de diminuer le gain estimé de votre chantier afin qu’il soit plus petit que l’effort à déployer pour le voler : autrement dit que le jeu n'en vaille pas la chandelle.

Alors comment rendre le vol de votre chantier moins alléchant, ou tout du moins rendre le gain plus incertain ?


Ayez le moins de stocks possible sur le chantier

Vos matières premières (ciment, métaux…) sont extrêmement attractives du fait de leur facilité de vol et de revente. C’est pourquoi, fonctionner en flux tendu, dans la mesure du possible, est une superbe façon d’éviter les vols sur chantier. 

Pour avoir peu de matière première sur site, plusieurs solutions : vous faire livrer de petites quantités de façon répétée pour laisser à votre fournisseur le soin de protéger les matériaux.

Ou bien, vous faire livrer à l’entrepôt et acheminer vous-même les matières sur les sites en fonction des besoins du jour. 
Quelle que soit la solution que vous choisissez, l’idée est de n’avoir sur site que les matières nécessaires à la journée. 
Vous évitez ainsi de laisser des matières la nuit, le week-end ou pendant les vacances.


Attention aux bordures !

Vous voulez éviter le vol sur chantier ? Rangez tout au centre.
En éloignant vos équipements des bordures, aucun engin ne pourra les lever ou tracter depuis la route. 


Range ton chantier !

Ne laissez pas vos outils traîner.
Mettre vos outils en sécurité, c’est le mot d’ordre. Encore une fois, le but n’est pas de les enfermer dans un coffre-fort inviolable, mais d’allonger la procédure pour y accéder. Un vol sur chantier est d’autant plus risqué qu’il est long. Pour ce faire, chaque soir, mettez vos outils en lieu sûr. Évitez les outils éparpillés et en évidence.

Si vous avez des véhicules sur chantier, rangez vos outils dedans et garez-les en marche arrière contre un mur afin que l’on ne puisse pas accéder au coffre sans déplacer le véhicule.

Sinon, les baraques de chantiers peuvent faire office de coffre pour y ranger tous vos matériels, mais elles sont facilement cambriolées à l’aide d’un simple pied de biche. Alors pour entreposer votre matériel en sécurité, utilisez un conteneur. Ceux-ci sont robustes et lourds. Pendant les week-ends ou les vacances, vous pouvez y stocker tous ce qui a de la valeur et le suspendre à une grue.


Laissez le minimum sur votre chantier

L’idéal serait bien évidemment de ne rien laisser de valeur sur le chantier lorsqu’il est sans surveillance. Cela demanderait une logistique couteuse et ferait perdre beaucoup de temps à vos équipes.
Cependant, c’est une habitude qui peut grandement réduire les vols sur chantier si elle est prise lors des veilles de week-end ou de vacances.


éviter vol sur chantier

Vous avez donc éloigné vos engins des bordures, regroupé vos outils dans un conteneur suspendu à une grue et le tout dans un chantier bien protégé par des clôtures et des blocs de béton. À moins que notre cher Pablo soit prit d’une folle envie de jouer à cochon pendu ce soir-là il est peu probable qu’il s’attaque à votre chantier plutôt qu’à un autre situé non loin de là et moins sécurisé.  

Bien évidemment, certains réseaux bien organisés ne reculeront devant rien et arriveront avec les moyens suffisants s’ils y tiennent. Seules des solutions plus drastiques permettront d’y faire face :

Les solutions drastiques pour éviter le vol sur chantier 

Le gardiennage

Engager un spécialiste de la protection de chantier pour faire une présence permanente sur votre chantier vous permettra de vous prémunir totalement des vols sur chantier. 
Mais cette solution est coûteuse et plutôt réservée aux grands groupes.


La géolocalisation et les alertes 

Une solution beaucoup plus abordable :  les systèmes de géolocalisation de parc matériel.

Certaines entreprises françaises comme TEQTRACK proposent des solutions avec des capteurs très petits et durables à des prix en dessous de 3 € par mois.

En plus des avantages logistiques qu’apportent ces solutions de suivi de parc matériel, etre alerté en cas de vol et le suivre s’il est volé sur chantier et savoir où il est entreposé.

Choisir une entreprise française comme celle-ci est important car elle est déjà en contact avec les forces de l’ordre susceptibles de récupérer vos engins à ce moment-là.

L’annonce de ce genre de dispositif à l’entrée peut être extrêmement dissuasive pour les voleurs. En effet, trouver et détruire tous les capteurs des engins ou équipements serait extrêmement long et ils ne seraient jamais certains de les avoir tous enlevés. Ils prennent donc le risque de révéler aux forces de l’ordre leur “planque” où se cachent tous leurs engins volés. Mieux vaut donc, pour eux, s’attaquer à un autre chantier, celui-ci moins sécurisé.

Pour conclure,

Si vous êtes une PME qui ne veut pas se ruiner dans le gardiennage, appliquez le maximum des mesures citées et localisez vos matériels avec une solution de suivi.

Outre vous prémunir contre le vol, cette solution permettra d’améliorer la gestion de votre parc au quotidien via le suivi de position et d’activité. 

Moins de risques moins de couts : maintenant sécurisé par une solution de suivi, vous profiterez de 20% d’économies sur votre contrat d’assurance.



Des articles qui pourraient vous intéresser :